Koba ou la sombre rémanence Chapitre N°15 « Rencontre avec Weizhi Xian Sheng  未知先生 »

Vues : 24

Ce matin la « camarilla » randonne dans les Hauts de Larchy, afin de préparer l’entretien que les membres allaient avoir avec un émissaire chinois… un certain Weizhi Xian Sheng : 未知先生.

L’Ange Boufaréu nous avait annoncé sa venue…
… je l’aimais bien soupira Atharexa…
… comment ne pas aimer un Ange…  

Alors les interrogations fusèrent…
Koba raconta ses souvenirs lors de ses entretiens avec Mao. Il n’avait jamais compris comment ce bouseux voulait faire du communisme en Chine avec ses paysans…
… n’est-ce pas que le marxisme est un concept qui s’applique spécialement aux prolétaires de l’industrie…
… plutôt con… que cept… gargarisa Raphaello qui cherchait toujours l’inspiration pour une nouvelle peinture qui sublimerait celle de la Renaissance… 

… pourquoi t’aimes pas Dada et le dadaïsme… rétorquait Iossif… 

Sosthène, jadis en culotte courte avait été un vrai communiste… comme tous les intellos de l’hexagone et les autres les « modes philosophes »… puis il avait troqué la faucille et le marteau contre le bol de riz en acier du P’tit père Mao… il partit dans une analyse dialectique… évidemment.

… je me souviens…

Iossif l’apostropha vertement…

… dis-moi camarade après Marx et Mao tu as voté pour un pingouin mollasson qui se prétendait socialiste, il t’a conduit à un autre qui se voulait ni-ni incapable de vacciner quelques péquins les « ta-mal-ou ? »… ne viens pas me donner des leçons de marxisme-stalinien… à moi Staline…  

La nouvelle ambiance révolutionnaire entre amis était palpable selon la phrase consacrée des émules de Dan-brown… elle se calma soudain… car au détour d’un alignement de pommiers taillés en espalier émergea 未知先生

… Ca alors… ! S’étonna Sosthène.

未知先生 J’ai entendu… je vous laisse méditer les aphorismes du camarade timonier… en réponse à Iossif…
Mao a dit…
… « la bouse de vache est plus utile que les dogmes, on peut en faire de l’engrais »… sauf que dans une autre citation Mao considère le peuple comme de la bouse de vache… vous pouvez conclure que le Grand Timonier ne trouvant pas assez de vaches pour faire des engrais… improvisa la solution… communiste… pour résoudre le manque d’engrais…    

… Oh la ! hurla Koba… montre ton pédigrée mon gars ! C’est quoi le message ?

Weizhi Xian Sheng  未知先生 revenait à Larchy… après vingt ans passés du côté de la Mandchourie… au pays de Cathay… à Shenyang… à la frontière des neiges de la Sibérie.

Ils le pressèrent de questions…
Ils voulaient voir des photos…
… Atharexa le questionna sur les écrits…

Il énonça son prédicat:
… Je suis la bonne nouvelle… je n’ai rien écrit mais d’autres l’on fait, je rapporte un manuscrit pour que les Français 法国人 puissent lire ce qui vient de se passer aux cours des 90 ans écoulés… j’apporte cette nouvelle « Pérégrination vers l’Ouest » 西游记 xi you ji qui deviendra encore plus célèbre que celle de Wu Cheng En.
On tenta de trouver le nom du penseur… Simon Leys, Marco Polo, Matteo Ricci… d’autres célèbres… rien n’y fit… Weizhi Xian Sheng resta muet…
… il faut d’abord que le manuscrit s’intègre dans la météo ambiante… puis qu’il devienne intemporel…

… tu as passé 90 ans là-bas ?
… non… mais l’auteur tient des récits d’une dame qui… elle… a vécu ce temps… imagine qu’au moment où elle commence son récit Koba vient d’avoir 47 ans… Luigi a 58 ans… Raphaello à 405 ans… Sosthène n’est pas né… il naitra 17 ans plus tard… Atharexa n’est pas née… elle naîtra 43 ans plus tard…
… et moi supplia Matriona…
… toi comme tous les moujiks tu es immortelle, car c’est sur toi « au nom du peuple »  que les révolutions se construisent sur le dos des travailleurs paysans coulis…
… mais moi, je t’aime bien répliqua Koba…
… ouais quand ça t’arrange !
… Luigi assura que c’était le trait “dominateur-commun” de tout élu…   

Une chaîne cerclée se construisit, Weizhi tendait une photo… elle passait de mains en mains… l’image était scrutée… puis à la dernière station revenait dans le giron du voyageur… à la fin de l’observation le mystère restait entier derrière les images devenues antiques.
… j’ai rien compris à ces photos, il n’y a aucune fusée, char, artillerie…  dit Koba…
… c’est pour cette raison que je suis revenu… afin de vous expliquer ce qui est arrivé… là-bas depuis la chute des Qing en 1911… la vie du peuple… comment en pratique il a vécu… même Koba qui fut le petit père du peuple n’a rien compris à son propre peuple…
… je me disais pensa Matriona tout haut…
Iossif tira sa pipe la bourra de tabac signe de grosse émotion prélude à une énorme colère…
… Djougachvili tu devrais remettre ta chapka sur la tête… tu vas prendre froid… prévint Luigi.
On se précipita pour lui donner du feu…

Weizhi Xian Sheng 未知先生…replaçait ses photos dans les enveloppes de soie…
… à demain ! dit-il
Et il disparut…

Gentilés
Si le voulez bien
Lisez suite semaine prochain

Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes
Article rédigé selon les préceptes de L’Ange Boufaréu

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *