Archéologie des révolutions… ou comment des fifrelins profitent du « juste à temps » des utopies…

Hits: 3

Révolution chapitre n°8 bis « Le changement c’est maintenant ! » une révolution… picrocholine…

Souvenez-vous Gentilés du citoyen qui enchaîne quinze fois « Moi président de la République… » Je suis retourné aux sources : la presse, les media, la cour des comptes : à vous de juger.

Deuxième version de l’anaphore du gentilé « résident » avec illustrations…

N°1 « Moi président de la République…  je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Elysée.je ne peux pas… je ne bois que de l’eau qui pétille…

N°2 Moi président de la République… je ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur. je lui offre des fleurs…

N°3 Moi président de la République… je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien.je ne parle pas la langue de bois…

N°4 Moi président de la République… je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l’avis du Conseil supérieur de la magistrature n’a pas été dans ce sens. mon quinquennat n’est qu’une suite… de beaux jours… lumineux de vérité…

N°5 Moi président de la République… je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes. fiat lux… dans le fameux macrocosme… les méandres des institutions… nomenklatura quand tu nous tiens… il nomme le boss d’un clic… qui nomme les sous-boss… 

N°6 Moi président de la République… je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire. l’enfer c’est les autres… dit le huis clos… de l’existentialiste… germanopratin… les photographes étaient là… ha! ha! 

N°7 Moi président de la République… j’aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’Etat : je le ferai réformer de façon que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m’expliquer devant un certain nombre d’instances.  … mais… « que je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation… » … avec mes moyens… adaptés… bien sûr !

N°8 Moi président de la République…  je constituerai un gouvernement qui sera composé autant de femmes que d’hommes.allez savoir qui est qui ?

N°9 Moi président de la République… il y aura un code de déontologie pour les ministres qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts. et le quinquennat créa la balance à un plateau… tôt… très plat… 

N°10 Moi président de la République… les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche.je vois rien… je sais rien… j’entends rien…

N°11 Moi président de la République… je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d’un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés. la décentralisation est un acte constitutionnel… qui donne les pouvoirs aux citoyens… mais… sans loi… sans moyens… sans finances… un exemple de dialectique politique… on ne peut pas tout avoir… ah ça mais !

N°12 Moi président de la République… je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats et que nous puissions avoir régulièrement une discussion pour savoir ce qui relève de la loi, ce qui relève de la négociation.inclinez-vous… car c’est un gros plan… c’est tout ce que nous avons comme syn… pro…

N°13 Moi président de la République… j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie, et il est légitime qu’il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens. les gazettes rendront compte… de chaque point… et en toutes les langues… est-ce qu’un « résident » devrait dire ça ?

N°14 Moi président de la République… j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, non pas ce 2012, mais celles de 2017, car je pense qu’il est bon que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées. … après les régionales de 2015… le résident renonce… avec cette sublime confession « Je ne crois pas aujourd’hui qu’on ait le temps de s’engager dans une part proportionnelle… parce que je ne crois pas non plus que ça soit l’attente des Français ! » … notez que ce sont les Français qui ne veulent pas ! Un vrai résident démocrate !

N°15 Moi président de la République… j’essaierai d’avoir de la hauteur, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m’occuperai pas de tout, et j’aurai le souci de la proximité avec les Français… pendant cinq ans le résident a chanté sur tous les tons la réduction du chômage du haut de son Mont-Ticule… comme sœur Anne… nous ne vîmes que la route qui poudroit…  l’herbe qui verdoit… le quotidien qui merdoit… 

Morale… en forme amphigourique pestilentielle…  

La fin justifie les moyens… le citoyen devint « résident » grâce à l’empognadesdémonique des électrons… il s’embarstingua dans un enarquodienvoltarus… cycliquemandantruc… gauchevache d’anaphorisation… afin de fracassantouiller le visavissarkostien éberluéscotché… le pauvre… qui se tint figécoiesbaubi… tout estatourbi… desnudé muet grave…

Bien des lustrestristesgris se grénèrent… enfin… estourbismaxi nous émergeâmes… l’homme au scooter avait bien clamotéprofond son jeu… hélas nous l’en endurâmesderechef… cinq ans… vingt saisons… mille huit cent vingt-cinq jours… quarante-trois mille huit cents heures… sans raison… sauf pour démontrer le contraire de son prédicat qui n’était qu’un pipo-fatras… de pipelette qui dura 3 minutes et 21 secondes d’éternité un cloaque chabraque…

Anges des cieux… priez pour nous…
L’Ange Boufaréu

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *