Clap de fin… 31 décembre 2023

Visits: 22

Cette année échue… j’ai été peu présent sur le pont du navire Blog… je méditais… « ère cabussa dedins uno founs meditacioun… j’étais plongé dans une profonde méditation… » chuchotèrent les Félibres Provençaux qui m’assistent.

Jean de La Fontaine suggéra que : « les ans en sont la cause » … l’arthrose aussi !
Nonobstant, on dit qu’avec le temps, l’antique ne voyant plus les détails acquiert une certaine distanciation permettant l’émergence du réel.
Quel est donc ce réel ?
C’est le même que celui qui règne depuis 2016.
En cette fin d’année-là, je lus l’opus d’un « marcheur » dans ses starting-blocks.
L’angelot rigolard arborait le marcel-maillot « Révolution » … j’m’doutais.
Quelques mois plus tard, le peuple l’adouba… lui et sa « Révolution » prophétique.
Je révèle haut et clair que je n’en suis point responsable, car, ayant exploré en diagonale, en large, en travers, en profondeur, le style, le contenu, le fond, la forme et l’extase du scribe, j’ai flairé la mise en scène… je n’ai pas souscrit…
Quelques voix autour de moi qui avaient eu le geste fugace de feuilleter le texte, émirent une litote distanciée spatio-temporelle : « C’est trop beau pour être vrai. ».
Mais le scribe était si adorable, il sentait si bon le sable chaud. Certains même avant la grande votation, lui donnèrent le bon dieu « ni-ni » sans confession tel « l’angelot » négligeant l’exégèse intemporelle quant aux sexes des anges… error irrationalis…
Ils n’ont pas vu le tréfonds de « Révolution » cet ensemble de prédicats … qui révèle à présent 7 ans plus tard un florilège d’annonces qui ne furent que du vent… le « en même temps » se poursuit… nous le boirons jusqu’à la lie… à l’hallali…
Sans doute ne fut-il pas le seul à suivre cette voie de ne point réaliser ses annonces… mais « l’angelot » ne se contente pas d’une seule promesse non tenue, il sème chaque jour sa sinécure antithétique… voire plusieurs fois pas jour… il enfume…
Il illustre ce principe : que le prédicat est au séculier ce que l’oracle est au prophète. Pour beaucoup le « résident » cumule le pouvoir séculier autant que l’état de prophète.
Je me fustigeai d’être à ce point critique. Alors, je suivis les auteurs, les gazettes, les journaux, les podcasts TV, les émissions, les replays youtube et journalistes… certains.
En cette fin d’année 23… j’ai cueilli une phrase énigmatique :
« Si le « résident » angelot était aimé… ça se saurait ! »
Mais alors qui l’a élu ?
Depuis 2016 je ne sais qu’une chose : ce « vide éthique » détruit notre cohésion, notre culture, nos traditions, nos réflexes antiques, notre nation. Il agit avec désinvolture sans colonne vertébrale nette ni distanciation, il nous fracasse sous nos yeux, aux grès des vents mauvais… pour sa gloire.

« Gentilés : Mille vœux à vous et à votre Santé… tenez bon tati ! » 

Adessias.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *