Koba ou la sombre rémanence N°38 “Mademoiselle Zhang” suite… mais pas fin!

Vues : 10

 

… gentilés… vous vous souvenez sans doute qu’au chapitre précédent, la Camarilla accueillait Mao qui daigna quitter son aquarium de la place Tian An Men à Beijing… au prétexte que “Les Editions Alain Iametti”  les biens nommées, présentaient le nouvel opus  “Mademoiselle Zhang”… en réalité Mao en avait marre… d’être allongé… il avait des fourmis dans les jambes… et surtout il voulait griller quelques clopes… boire quelques verres d’alcool blanc… et sans doute revoir Sosso Djougachvili… Staline…

Le voilà… il entre… le grand Timonier… il est un peu voûté…

Notre traducteur Wei Zhi l’accueille…
你 好 !
你 门 好 !
好 了 吗 ?
很 好 !
你 可 以 坐 下 !
你 想 喝 什 么 ?
我 想… 抽 一 支 烟… 喝 白 酒… 可 以 吗 ?
可 以…可 以… 没 有 问 题 !

… traduction :… salut… ça va?… assieds-toi… qu’est ce que tu veux prendre?
… ça va bien, je veux fumer et boire de l’alcool blanc… je peux ?
… mais oui… pas de soucis!

Pour la suite, nous ne retiendrons que la traduction… que Wei Zhi fit…

Tu as vu comment nous avons fait la publicité de ta statue?
Ouais, mais je n’ai rien compris… au texte…
Je vais te lire… c’est la quatrième de couverture :

Amis lecteurs…
Lu Shui est mon prénom 露水
“Rosée” sa traduction…
Je suis Mandchoue…
Je suis née en 1925 à Shenyang au nord-est de la Chine…
Un jour, un Français est venu habiter dans mon immeuble…
Nous avions appris à craindre ces barbares étrangers…
Il fallut du temps pour créer une relation…
En 2015, j’ai raconté les vies de mes quatre vingt dix ans…
J’ai eu peur de me confier…
Songez… j’ai vécu la fin des Qing, le République, les Seigneurs de guerre, les Japonais, Mao, Deng Xiao Ping, Tian An Men, Xi Jinping…
J’ai pleuré la mort de ma fille adorée… une combattante au sabre de Shaolin…
Merci Didi 弟弟 petit frère français…
Tu as recueilli mes mots, je suis Jiejie 姐姐 ta grande sœur…
再见… je vous embrasse…
Lu Shui… 露水

Et tu m’as fait venir pour ça? Attends je vais répondre à ses questions… d’abord la Mandchourie n’existe plus… comme tous les autres on les a normalisés… il n’y a que des Chinois… c’est clair? Et tant mieux… si elle a vécu c’est grâce à nos soins… ceux des communistes… et si elle a peur c’est qu’elle a des choses à se reprocher… c’est tout!

 

Je crois qu’elle critique ta gestion de la Chine depuis 1949… elle donne des exemples vécus au cours de ses vies de 90 ans… elle constate que tu n’as jamais voulu entendre le peuple… alors que tu prétends le contraire… 

 

Et on a laissé raconter ces inepties… mais qu’est-ce qu’il fout l’actuel timonier… avec tout son numérique de surveillance? Foutez-moi tout ça au laogaï… comment crois-tu que j’ai fait pour avoir la paix… ?

On parle de millions de victimes… comment reçois-tu ce propos que tu tenais à l’époque où tu étais Grand Timonier? “La bouse de vache est plus utile que les dogmes, on peut en faire de l’engrais…” et dans un autre texte tu désignes “le peuple comme de la bouse de vache…” autrement dit tu considères le peuple comme un engrais…

C’est bien possible! Comment il dit votre cinéaste… j’ai vu le film… bien très bien… ah les “modes-philosophes-français”… non, celui-là n’est pas philosophe celui qui a fait le film “Tout ça pour ça?” mais quel romantisme… toi aussi tu pratiques la sodomie des diptères… mais mon coco regarde les livres d’histoire… tu as un cuistre qui me critique et dix philosophes “germanopratins” se dressent sur leurs ergots… révise ton dossier… y’en a même un qui prétend que le stalinisme et le maoïsme ne sont pas des communismes authentiques… il se déclare pur coco… le rigolo… c’est pas en millions qu’il va faire table rase… c’est par milliards… allez-donc lire Miss Zhang c’est comme les thérapies des psy… ça soulage… en période électorale… ces intellectuels français sont vraiment intello… de mon temps les intellectuels les 知识 分子 zhishi fenzi... on les envoyait à la campagne… comme ils savaient remuer la merde… avec les paysans ils étaient servis…

Et moi… je vais te dire… je m’en contre-fous! D’ailleurs j’ai demandé que l’on mette mon Petit Livre Rouge en titulus… j’en ai vendu 100 millions… tu demanderas à ta Miss combien elle compte en vendre… ah! ah!

A ta santé 干杯 gan bei…

                                                                       Gentilés  
                                                                       Si le voulez bien
                                                                       Lisez suite jour prochain
                                                           Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes
                          Article dirigé traduit composé écrit diffusé par Wei Zhi…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *