… j’ai vu le président de la république dans son allocution sur le séparatisme.

Vues : 26

J’ai écouté…
J’ai enregistré…
J’ai étudié…
… voilà ce que j’en pense.

Question : Y aurait-il un séquencement identique dans tous les séparatismes ?
Réponse : Analyse des points du discours qui me chagrinent fort…

Les étapes de l’islamisation me semblent les mêmes, comparées à la révolution de 79… le communisme d’octobre 17… l’islamisation d’après 62… Mai 68… la révolution « gilets jaunes »… à présent le diktat écolo…
Le processus : une minorité revendique une vérité pour détruire le cadre que les règles de vie commune ont forgé depuis l’avènement de la royauté en France…
il y a quinze siècles…
Depuis Clovis en 482… celui qui veut devenir Français le peut… à la condition d’intégrer le contenu des paramètres historiques qui font la France… il fait sien cette histoire… il abandonne son ancienne culture… il salue le drapeau et l’hymne…
Que je sache… les polonais, les italiens, les espagnols, les arméniens et tant d’autres ne revendiquaient pas la création de zone close pour leur culture… ils apprenaient le français, ils respectaient les lois de la France, ils travaillaient selon ses règles, ils s’intégraient.
Si les musulmans veulent vivre en musulmans… ce que je conçois parfaitement… ils doivent alors se tourner dans les pays où la loi coranique est majoritaire…
S’ils viennent en France, c’est disent-ils pour son accueil… dans ces cas, s’ils profitent de cet accueil ils en respectent les lois qui le sous-tend c’est-à-dire la laïcité.

Schématiquement les schismes se structurent dans une valse à cinq temps :
– Une minorité devenue foule exprime sa volonté d’une autre vérité…
– Elle s’organise, se révolte, attaque les autorités. Nous assistons à des mouvements plus ou moins violents de jacquerie vers la révolution sanglante avec l’objectif de la table rase…
– Les élites théorisent l’acte, négocient, récupèrent. Les opportunistes s’installent dans la faille ouverte, souvenez-vous de : « ceux qui sont passés du col Mao au rotary club » de Hocquenghem… avant-eux en 45 les cadres communistes qui prennent le pouvoir dans l’éducation…
– L’autorité en place fait profil bas, incorpore une part des revendications qui déstabilisent les fondations… chaque vague case plus ou moins les siens… installés dans le système ils travaillent masqués… en cheval de Troyes…
– L’unité vacille jusqu’au prochain coup de boutoir…

Que ce soit la révolution de 79… les communistes en 17… l’islamisation en 62… Mai 68… les gilets jaunes… les écolos aujourd’hui… c’est le même schéma :
« Le pouvoir en place recule toujours… il nie la réalité un certain temps… car il a été élu en partie avec l’aide de ces minorités… le peuple, celui qui adhère à l’héritage se mure se tait se protège… puis, comme les gilets jaunes il rentrera dans le rang… pour l’instant, c’est le seul mouvement qui a perdu… ses adversaires ont torpillé la doctrine… mais jusqu’à quand?
Le peuple sur le terrain, vit le quotidien de la pollution… mille reculades… multiples avanies… les autorités locales ferment les yeux, elles n’ont pas de pouvoir… à cause du centralisme politique… mais la fermentation se poursuit…
Car monsieur le président… le peuple de la nation française historique… a pris conscience qu’il devient minoritaire dans l’Hexagone…
C’est bien ce que nous voyons se produire aux USA… mais ce n’est pas seulement l’ancien qui devient minoritaire… c’est le cadre qui est fracassé.
Ne le savions-nous point depuis 62 ?
Depuis que le Général de Gaulle décida d’un referendum pour que les pays africains deviennent indépendants… depuis que l’Algérie est autonome nous n’avons de cesse de subir l’assaut de leurs populations au prétexte de tous les maux de la terre… c’est de l’amitié hypocrite… un accueil fallacieux…
Tant de têtes pensantes sociologues, démographes, économistes, consorts… se sont penchés sur ce sujet sans qu’aucun gouvernement n’en prenne la mesure.
Les révolutionnaires de 79 ont à la fois décapité la royauté et par osmose la religion catholique qui furent les ciments de la France… nous eûmes les lois de la laïcité… que toutes les religions : catholique, protestante, juive respectèrent… soudain depuis 62… la musulmane prétend ne pas vouloir se plier… à la règle…

Cela fait en gros 60 ans que l’on sait…

Alors que nous avions réussi en 1905 de faire tomber le dogme catholique qui se situait au-dessus de la loi de la république… voilà qu’en 62, nous acceptons qu’une population… parce qu’elle est minoritaire se comporte en prédateur s’installe sur la terre de France, décrète son indépendance… à présent, elle demande des aménagements sur sa spécificité.
Je suis né dans une ville du sud… mon grand-père vint avec un sac à dos pour tout bien de la partie italienne de la suisse… j’allais à l’école avec des italiens, des espagnols, des arméniens… ils se sont intégrés à l’école de la république ils ont appris le français la morale française l’ordre public… ils se sont intégrés dans les professions dont la France avait besoin… l’assistanat était pour eux une opprobre… ils travaillaient pour une nation qui avait une histoire un sens un avenir…
Alors pourquoi cette différence monsieur le Président… pour ceux qui arrivent du Maghreb… qu’est-ce qu’ils ont de différents ?
Depuis 69… toutes les politiques ont juré… souvenez-vous du « Mal français » de monsieur Peyrefitte… en 76…  chaque année on en rajoute une couche…
Vatican II a révolutionné la messe et la formation des catéchèses… on ne dit plus la messe en latin… on prie en français… on enseigne la bible dans cette langue… pourquoi faudrait-il que les musulmans reçoivent les sourates en arabe ?

Pourquoi ces situations différentes ?

Monsieur le Président, je ne suis pas en phase avec le second degré de votre discours… le non-dit… j’avais lu votre message édité en novembre 2016… dans votre livre programme…
J’ai étudié ce texte… un homme au standing aussi peu révolutionnaire que vous, qui est capable de placer le mot « Révolution » en titulus sur un parchemin est un grand metteur en scène… méfiance… je persiste.

Je demande à voir… l’arrêt de la politique des imams étrangers…
Flou votre propos sur les financements…
« Cela n’arrivera plus » dites-vous quant aux putschs dans les mosquées… bon alors  le prêche doit être en français…
Nous allons former les imams… les certifier… dans une république qui a voté une loi sur la laïcité se prétend capable d’évaluer la valeur de l’enseignement d’un imam… on se moque de nous !
Comment ? Dites-vous :
« S’engager et soutenir ce qui, dans notre pays, doit nous permettre de faire émerger une meilleure compréhension de l’islam et aussi une meilleure formation intellectuelle, académique… »
Il est du fondement de la religion musulmane et à elle seule de faire émerger une meilleure compréhension de l’islam… ce n’est pas à l’Etat français… le devenir de l’islam est de son domaine ontologique propre… essentiellement.
Le vœu d’arrêter l’immigration sous toutes ses formes ne m’a pas paru clair… à court terme… le volume du peuple sera tel qu’il prendra le pouvoir mécaniquement… car l’immigration se poursuit… on a bien vu les listes à tendances islamistes lors des élections municipales passées…
Vous dites :
« Parce qu’il n’y aura pas de réussite du projet que j’évoquais depuis tout à l’heure si nous ne connaissons pas mieux »
Puis-je vous rappeler que dans les pays musulmans… le massacre des minorités chrétiennes se poursuit… pourquoi cet unilatéralisme ? Vous avancez avec le cœur ouvert de fraternité… alors que vous savez que vous n’imposez aucun geste de réciprocité… ils vont baisser un temps la tête… oh ce sera court… puis ils la lèveront pour un autre bond en avant… cette pensée est ainsi faite.
Autrement dit c’est à nous d’être l’agneau bêlant qui se plie devant l’étranger voulant s’installer…

Chez vous monsieur le président, le verbe est succulent… modelé… candide… séduisant… hollywoodien… plus que d’autres… mais derrière… ah derrière… beaucoup de sens… polyphonique… qui vous permettront le choix de l’option… le moment venu… le peuple… comme toujours aura encore perdu…

Monsieur le Président, malgré vos emphases, je ne sais plus ce qu’est la France…

Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes. 

L’Ange Boufaréu… alias alain iametti 

 

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « … j’ai vu le président de la république dans son allocution sur le séparatisme. »

  1. Cher ange, descendant de chouans bretons, une filiation que je revendique, tout comme j’estime que la République devrait reconnaître le génocide sur lequel repose sa naissance, je ne puis que valider vos propos par la mention : “Lu et totalement approuvé” .

  2. O comme ces propos ont un sens!! Je ne peux que les ratifier…Et pour faire suite aux message de Jean Benjamin, moi je ne suis pas Breton, mais à moitié Lorrain par mon père qui fuit les teutons en son temps, afin de ne point être enrôlé dans leur armée. Que dirait il aujourd’hui de cette invasion, physique et idéologique? Bref, j’approuve sans réserves tes propos cher ami Ange, et me joint à tes tortues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *