… le 17 septembre 2014… j’ai mis mes pas dans ceux de Champollion à Figeac…

Vues : 10

En septembre 2014…

… pour la troisième fois avec mon alter ego Germain… nous refaisons le Camino de Santiago… la Via Podiensis qui part du Puy-en-Velay…

… mais cette fois-ci nous faisons une boucle… pour aller à Rocamadour…

… après une nuit dans un couvent… nous rejoignons Figeac en train…

Le 17 septembre 1822… Jean-François Champollion dit Champollion le Jeune né le 23 décembre 1790 à Figeac dans le Lot annonce qu’il a déchiffré pour la première fois les hiéroglyphes égyptiens antiques. Il est mort à Paris le 4 mars 1832.

Le musée est récent… neuf… brillant… sublime.

Voici la maison de Champollion… le sol est la reproduction de la fameuse Pierre de Rosette qui permis par comparaison de déchiffrer les hiéroglyphes

 

 

 

 

 

 

Mais pour voir cette fameuse Pierre de Rosette… il m’a fallu aller à Londres… car ces messieurs les Anglais attendirent que les troupes de Bonaparte stationnent pour fondre sur eux et empruntent la Pierre de Rosette qu’ils n’ont jamais rendue…

Je vais rechercher dans mes archives cette séquence… à +

Voilà : La pierre de Rosette est un fragment de stèle gravée de l’Égypte antique portant trois versions d’un même texte. L’inscription qu’elle comporte est un décret promulgué à Memphis par le pharaon Ptolémée V en 196 av. J.-C. Le décret est écrit en deux langues (égyptien ancien et grec ancien) et trois écritures : égyptien en hiéroglypheségyptien démotique et alphabet grec. La pierre a une dimension de 112,3 × 75,7 cm et 28,4 cm d’épaisseur. La stèle est en granodiorite, un matériau fréquemment assimilé à tort à du basalte ou du granite.

Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes.

L’Ange Boufaréu

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *