10 avril 2022… ses suites… N°15

Vues : 147

Monsieur le « résident »

 J’ai lu votre lettre…
J’ai retenu quatre points qui me conduisent à répondre.

“… commencer à bâtir une Europe-puissance, capable de se défendre et de peser sur le cours de l’Histoire.”
Je suis contre cette Europe-puissance… technocratique sans âme, qui détruit les nations… elle vous convient parfaitement en tant que logique économique. 

“Je suis candidat pour défendre nos valeurs que les dérèglements du monde menacent.”
C’est une contrevérité… vous ne défendez pas nos valeurs… vous l’avez prouvé…

“Une histoire, une langue, une culture que lorsque l’on est Français, on se doit de connaître, d’aimer, de partager.”
En 2016… et vous l’avez répété plusieurs fois « il n’y a pas de culture française… il n’y a que des cultures en France… » vous l’avez proclamé devant des étrangers…

“Cette élection présidentielle déterminera les directions que le pays se donne à lui-même pour les cinq années à venir et bien au-delà”
L’élection ne peut être réalisée qu’au choix d’un programme… que vous ne présentez pas… si l’on vous suit… votre seule présence déterminerait l’avenir du pays… quelle prétention !

Non, Monsieur vous n’aurez pas ma voix et encore moins le sésame pour votre future voie.

                                                    Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes

                                                                       Gentilés  
                                                                       Si le voulez bien
                                                                       Lisez suite jour prochain
… vous pouvez aussi charger le lien des éditions Alain Iametti sur votre moteur de recherche : https://www.editionsalainiametti.com/
choisir l’opus de “Mademoiselle Zhang”
https://www.editionsalainiametti.com/…/mademoiselle-zhang/
                                                                                               L’Ange Boufaréu

 

 

 

2 réflexions sur « 10 avril 2022… ses suites… N°15 »

  1. Ne pas oublier qu’il emm….une bonne partie des français le petit Nabot Léon!!! Prétentieux ridiculisé par une table de 5m aux yeux du monde.
    Comme disait Brassens, quand on est con on est con….
    Bien à toi cher maître

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.