“Le livre s’ouvre seul aux feuillets souvent lus” Edmond Rostand Station N°13

Vues : 40

Deux messages traitent ces colonnes…

Le chapitre N°4 du texte du “résident”
La suite des informations concernant “Mademoiselle Zhang” édité par :
Les Editions Alain Iametti

« Le livre s’ouvre seul aux feuillets souvent lus ! » L’Aiglon : Edmond Rostand

Remarque de Frédéric de Gentz, opposant Allemand à Napoléon 1er qui observe L’Aiglon lisant les feuilles à la gloire de son père.
Hélas pour nous ce n’est pas la gloire qui nous fait re-ouvrir le livre « Révolution » écrit en novembre 2016 par le candidat devenu « résident » à l’Élysée… c’est la poursuite de l’évaluation d’un quinquennat qui est loin d’un quinquina que nous aurions préféré… comme remontant.

La station du livre où nous nous arrêtons ce jour, est le chapitre n° IV… à « César » … ou « ces arts »… c’est selon » en chiffres romains obligent… les stations du calvaire sont toujours en chiffre romains… le chemin en compte XVI.

Cette station a quelques particularités…
En premier : le titre…
Édité, en 2016… n’oubliez pas Gentilés…

À cette époque antédiluvienne, un certain nombre d’auteurs ont parlé de la pression des migrations légales illégales d’ici de là et surtout d’ailleurs… alors l’auteur pas encore candidat et donc pas encore élu… pratique la prognostication loin de celle de Rabelais, il aurait glosé le bougre… lui il est candidat il sait que le sujet sera brûlant… s’il est élu… hélas il le fut.

On a vu les titres totémiques dans les journaux :
« Le grand remplacement ! » nomination historique… basique… puis…
Surenchère :
« Pas de fatalité… ni au grand déclassement… ni au grand remplacement ! » le ni ni fleure toujours bon l’authentique formule du « feu résident » socialiste…

Or, Gentilés, le candidat a des lettres… il connaît son Machiavel… il écrit… c’est fort… c’est son style…
Il propose : « La grande transformation » et toc… il coupe l’herbe sous le pied à tout futur fouineur…
À cette époque, en novembre 2016… date devenue une lointaine référence abyssale quasi oubliée par quasi tous… ce n’est pas encore une « donne future » selon la doxa stylistique journalistique de 2022… nobody : (en anglais dans le texte, ça fait chic)… rien, pas de réaction… on ne fait aucun parallèle entre :
Le « Grand remplacement » et « La grande transformation »…
Or, nous cénacle ergoteur, en son temps nous fîmes ce rapprochement… hélas… hélas… hélas…
Depuis : « Le livre s’ouvre seul aux feuillets souvent lus ! »

En second…
Après la composition du titre vient l’analyse dialectique du fond… le chapitre ne compte que 11 pages…
Comme tous les chapitres… l’auteur… le « résident » actuel je le rappelle, commence systématiquement par analyser les malheurs… c’est la technique du dramuscule…

La France est malheureuse… et perd son identité…
Elle évolue dans une civilisation… monde…    
La preuve… j’ai connu les conséquences néfastes en gros et en détail je suis comme vous, c’est moi qui souligne.
Cette mondialisation des flux ne cesse de s’accélérer…
Maisil y a du bon… il l’a dit…
Or la mondialisation a conduit à rémunérer des activités… spéculatives…  là… vous avez compris il fustige les financiers… comme son prédécesseur…
« Mon adversaire, c’est le monde de la finance. »… un moment guignolesque…

Question : quel était le métier du candidat avant d’être « résident » ?
A : éboueur
B : caissier de supermarché
C : contrôleur à la SNCF
D : fildefériste…
(Cocher la case correspondante… les gagnants recevront un bon-point)

Poursuivons.
Selon une étude 10% à 40% des emplois pourraient être automatisés…  l’horreur…
Mais… nous empruntons de l’argent sur les marchés financiers pour payer nos fonctionnaires.   Ouf, ils respirent… se priver de 4 millions de voix c’est bête… pas de soucis mes agneaux…
Le numérique va donc profondément bousculer notre organisation collective…
Les risques… environnementaux… géopolitique… terroriste… religieux…
Pour faire face : il n’y a pas de tâche plus urgente que celle du discernement
Voilà la solution : il faut discerner.

Enfin, le meilleur…
En réalité, face à ces risques, c’est une fermeté intransigeante et une autorité vraie qui s’imposentautrement dit : le contraire de cinq ans écoulés du quinquennat…
… ce sont là les éléments d’un grand bouleversement qui nous impose de réagir… 

Cette grande transformationil ne dit pas ce grand déclassement… ni ce grand remplacement… par pudeur sans doute…
Les Français le savent bien et ils sont prêts à réinventer notre pays…  

Vous avez compris ?
… où sont les mesure annoncées pour lutter contre chaque points :
environnementaux… géopolitique… terroriste… religieux… ?

Aucunes…
… mais nous sommes prêts… les yeux dans les yeux…
… si le candidat « résident » est élu… hélas, il le fut… il suffit de suivre le prédicat incantatoire… subliminal… ubiquitaire… voire shamanique…
… voyez le résultat…
… je plains beaucoup notre « résident »… ça fait un peu cul-cul… d’avoir accueilli en grande pompe le chef du Kremlin à Versailles… pour recevoir cette désinvolture de Vladimir…
… c’est des coups de pompes dans le c… qui se perdent.
Il continue… je sais tout… je ne dis rien… mais vous êtes prêts…

… Da ! Moutons Panurges… trrrrès beaucoup aimé… par Vladimir… ah ah ah!

Dans les chapitres qui suivront… nous vous ferons visiter la ville de Shenyang où se situe l’action de cet opus…

                                                Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes

                                                                       Gentilés  
                                                                       Si le voulez bien
                                                                       Lisez suite jour prochain 
en attendant… méfiez-vous des mots qui souvent mutent en maux… lisez les panneaux SNCF… attention en traversant… une grande transformation peut cacher un grand remplacement… méfiance…
L’Ange Boufaréu

 

1 réflexion sur « “Le livre s’ouvre seul aux feuillets souvent lus” Edmond Rostand Station N°13 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.