2022… Beatus novus annus MMXXII… N°6…

Vues : 29

Gentilés de la noosphère et du cosmos… vous qui lisez… qui me lisez… qui nous lisez!
Nous sommes liés par une même passion… le livre… le texte… la lecture…
Nous, auteurs indépendants… nous éditons nous-mêmes nos opus… nous nous faisons connaître par le biais des salons indépendants… or, la pandémie nous a soustrait ce moyen… dès lors nous n’avons pas les mêmes avantages des écrivains soutenus par les maisons d’édition… leurs auteurs sont diffusés par les grands réseaux de libraires…
C’est à l’intention de ce peuple de félibres que j’ai écrit la ballade à la manière de Villon pour exprimer mon soutien au mouvement indépendant… passionné… vivant… créatif… nous poursuivons… nous maintenons!
Gentilés je vous souhaite le meilleur pour vous et vos familles… que les liens se créent à travers cette même passion… la lecture.
                                                                                         L’Ange Boufaréu

 Amis Auteurs… oyez ma Ballade…
Je vous emmène en balade…
À la manière de François Villon

Frères libres qui écrivez,
Vous fûtes hors champs désapprouvés
Par le microcosm’ éditeur
Du milieu germanoprateur…
Motif : ne point appartenir
À la cuisse gauche à venir !
Or, vous magnifiez l’art des mots
Pro domo tout prestissimo !

    Se frères, instamment clamons…
Ignore les chics… les couillons !
Poursuis tes décasyllabes,
Dans ton antre astrolabe,
Tord la vil syntax’antique,
Fracasse poncifs lyriques !
Écris l’elliptique prose,
Écrase le texte… ose !

Frères humains qui après nous
Vivrez… élisez ces voyous,
Qui z’osèrent, à fol rebours,
Éditer leurs fins calembours…
Loin des « snobs » parisiens salons…
Oyez… ils vous enchanterons !
C’est du vrai vernaculaire…
Le reste n’est que lanlaire!

Prynce lecteur qui a sur tout
Maistrie… lis donc ces sapajous !
À eux reviennent les palmes…
Du sincère ergastoplasme…
Qui concilie cœur et âme.

                                                                     Saluto te cum benedictione mea
                                                                              Beatus novus annus MMXXII
                                                                                             L’Ange Boufaréu

                                            Et c’est ainsi que murmurent les tortues blondes

                                                                       Gentilés  
                                                                       Si le voulez bien
                                                                       Lisez suite jour prochain    
                                                                                                  … L’Ange Boufaréu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *