La colline du Charbon à 北京

La colline du Charbon : Jinshang en chinois, s’élève à 108 mètres de hauteur.Elle est située à la sortie de la Cité Impériale au nord-est. Cette colline artificielle a été édifiée en 1420, avec les terrassements de la constructions de la Cité interdite. Son nom « La Colline de Charbon » vient des réserves de charbon qui étaient autrefois déposées au pied de la colline. Les jardins sont des lieux d’expression corporelle, danses chinoises dynamiques, des calligraphes viennent montrer leur art en traçant des caractères sur le sol, à l’aide d’un pinceau et de l’eau.

En 1751, sous la dynastie des Qing, ont été bâtis 5 pavillons. Au sommet se trouve le Pavilllon de Wanchun qui renferme une belle statue de Bouddha.

Depuis ce pavillon on surplombe les toits de Beijing… dont celui du nouvel opéra.

C’est sur cette colline que l’empereur Chongzhen en 1644, s’est pendu à un caroubier après avoir tué sa fille pour éviter d’assister à la destruction de son palais par les Mandchous qui prirent le pouvoir avec la dernière dynastie Qing.

Devant le pavillon Wanchun, François et ses concubines nous rejouent la scène en technicolor d’un Empereur Qing bien détendu… photos!!!

 

Je suis venu plusieurs fois sur la Colline de Charbon. Il est toujours difficile de faire des photos du Bouddha… les gardes surveillent. Je suis équipé de très longues focales, ce qui me permet de rester dehors pour faire la photo au téléobjectif. La première fois en 2001, j’utilisais des pellicules argentiques ektas ou négatif couleurs… à présent, je suis au tout numérique, il est curieux de comparer les deux clichés en gros plan.

Je vous laisse apprécier les deux versions… Bouddha reste Bouddha!  Bien que!  

Laisser un commentaire