Le temps

Le premier article fut publié le 27 avril 2016… jusqu’à ce jour, le 5 février, la page « Réflexions » resta vierge.

Ce blog, envoyé sur les réseaux a été lu. Roger Bertrand qui usa comme moi son treillis sur les bancs de l’école militaire de Nîmes, me questionna.

Pourquoi cette page était vide?

Elle attendait que s’apaisât le temps de la sidération provoqué par la naissance des six autres rubriques. La création requiert une dynamique entièrement tournée vers l’objectif, il faut vouloir dominer la matière pour que se projette le message. Or, cette énergie oblitère la sérénité, jusqu’à provoquer un déséquilibre.

Pendant tout le temps de la création, le contre-champ, la voix intérieure, la censure s’opposent à l’expression. Le doute s’installe pour parvenir à l’équilibre formel. L’acteur tout entier, tourné vers l’action, se dévoile.

Les articles furent diffusés, mais point trop… j’ai eu le temps d’apprivoiser l’outil et rééquilibrer la distanciation.

A présent, je peux nommer le thème : la mesure du temps… celui qui s’écoule!

Un double mouvement se développe dans l’exercice du Dao. Le point blanc niché dans l’espace noir… imaginait un thème… puis, se développait et progressivement occupait l’ensemble du champ blanc pour devenir un article fini… pendant que le point noir dans l’ombre scrutait l’environnement encore indéfini pour en hiérarchiser les futurs. Un flux de résurgences allait chercher les moments du temps passé pour les actualiser pendant qu’un flot de moments présents s’immergeaient profondément pour se mettre en retrait, tout en observant.

Vaincre l’oubli?

Non… une gymnastique… elle sait que l’être est mortel… elle se propose de l’aider à progresser dans ce voyage forcément solitaire, en consolidant ces moments de réflexion.

Cette dynamique m’anime depuis longtemps…

L’outil maîtrisé, le calme retrouvé permet d’accéder avec recul aux instants du
temps passé.

Laisser un commentaire